PHENOTYPAGE HUMAIN ET REALITE VIRTUELLE 

Nos réalisations

Médecins virtuels

Projet : PHENOVIRT

Financement : ANR-10-EQPX-01

Partenaires : USR 3413 SANPSY

Des médecins virtuels ont été développés par l’unité SANPSY comme aide au diagnostic.

Plusieurs scénarii ont déjà été créés pour l’évaluation du niveau de somnolence, de la dépression et de l’addiction au tabac et à l’alcool selon des questionnaires médicalement validés.

Le but des médecins virtuels est de :

  1. fournir une aide au diagnostic pour le personnel médical,
  2. permettre un suivi au domicile pour détecter d’éventuelles rechutes ou l’apparition de troubles.

Le développement d’humains virtuels s’insère pleinement dans l’émergence des nouvelles approches de management des maladies (médecine personnalisée).

Médecin virtuel (addiction alcool)

Publications :

Philip, P. et al. (2014). "Could a Virtual Human Be Used to Explore Excessive Daytime Sleepiness in Patients?" Presence: Teleoperators and Virtual Environments 23(4): 369-376.

Philip, P. et al. (2017). "Can virtual humans be used as a diagnostic tool? A proof of concept study in the field of major depressive disorders" Scientific Reports.

Patients virtuels

Projet : Santé virtuelle

Financement : IDEX Bordeaux ANR–10–IDEX-03-02

Partenaires : USR 3413 SANPSY – Collège Santé de l’Université de Bordeaux – Plateforme SIMBA-S - Interaction Healthcare

Un patient virtuel souffrant de dépression a été développé en collaboration avec la plateforme de simulation (SIMBA-S) et le Collège Santé de l'Université de Bordeaux.

Le but du patient virtuel est de :

  1. permettre à des étudiants en médecine d’apprendre à mener un entretien clinique et mettre en évidence la sémiologie de la dépression afin de diagnostiquer un épisode dépressif caractérisé
  2. simuler la relation duelle patient/médecin dans des situations écologiques et augmenter l'immersion des apprenants.

Patient virtuel (dépression)



HAUT